REPARTITEUR

FROMAGER

 

 

Plus de 100 outillages en référence pour couvrir la plupart des formats :

  • Répartiteur rond,

  • Répartiteur carré,

  • Répartiteur rectangulaire,

  • Répartiteur ovale

 

 

CONCEPTION :

3 types de trous de coulée :
   
Plan ou à plat    A collerette   A cheminées
 
 
Hauteur et forme différentes en fonction de l'empreinte
 
Permet de faire un calibrage du caillé et donc une meilleure maîtrise des écarts type au niveau du poids. Egalement plusieurs poids possibles dans le même diamètre de moule.


Nombre d'éléments :
  • Monobloc pour un ou plusieurs bloc-moules
  • En train, avec plusieurs modules de plusieurs bloc-moules
     
    Répartiteur monobloc
    Répartiteurs en train
     
Type d'assemblage :
  • Sans assemblage lorsque le répartiteur est monobloc
  • Par emboitement ou mâchoires mécaniques pour un train de répartiteurs
     
    Assemblage par emboitement
    Assemblage par mâchoires mécaniques

Type de bord :
  • Droit ou communément appelé en L
  • Bord plié ou communément appelé en U
  • Bord plié renforcé ou communément appelé en G


#

Quelques spécificités :
  • Bord incliné, pour faciliter l'empilage des répartiteurs
  • Bord renforcé pour manipulation automatisée ou robotisée
  • Butée d'empilage pour éviter le phénomène de coincement lors des empilages de répartiteurs
 

MATIERES ET FINITIONS :

Matières possibles :


Matière certifiée agroalimentaire :
  • Aluminium 5754H111
  • Inox AISI 304L ou 316L


Balin s'approvisionne en matière uniquement au sein de la communauté européenne.
Pour chaque matériel, il est possible d'avoir un certificat matière CCPU 3.1 B. : la demande doit être effectuée dès la consultation.

 


Traitement de surface :

  • Aluminium : traitement d'anodisation 10 ou 15 µ suivi d'un colmatage
  • Inox : décapage passivation par immersion ou polissage électrolytique en option

BALIN, soucieux de préserver l'environnement, s'inscrit dans une démarche HQE en utilisant uniquement des filières de traitement de surface certifiées. 
Possibilité d'avoir pour chaque matériel un certificat de traitement de surface, la demande doit être effectuée dès la consultation.

 
Un aluminium ne peut théoriquement être classé valable en qualité alimentaire que si celui-ci est traité par anodisation (en supplément du choix de l'alliage qui doit également être choisi dans la classification alimentaire).
L'aluminium utilisé (5754) étant bien classé alimentaire, et ayant une très bonne aptitude à l'anodisation, la pièce finie sera donc apte à être en contact alimentaire si elle est constituée de cet alliage, mais également si, et seulement si, elle est anodisée et « colmatée » via le traitement que nous vous proposons.
Ceci selon l'arrêté du 27 août 1987 relatif aux matériaux et objets en aluminium ou en alliages d'aluminium au contact des denrées, produits et boissons alimentaires, ainsi que la norme NF EN 14392 de janvier 2008 sur l'aluminium et alliages d'aluminium « Spécifications pour les produits anodisés destinés à entrer en contact avec les aliments ».

 

   

Quelques exemples de répartiteurs pour fromagerie :

 

Des besoins spécifiques ? Une conception sur mesure !


Notre bureau d'étude, en lien étroit avec notre atelier de fabrication, peut réaliser selon vos besoins spécifiques des répartiteurs complètement adaptés à votre environnement de production :
  • Dimensions
  • Formes
  • Types de coulées
  • ...

N'hésitez pas, contactez-nous !